Modele de bulletin de paie marocain

Nekategorizirano

Modele de bulletin de paie marocain

Les résidents Marocains sont imposés sur une base mondiale. Les personnes résidant au Maroc doivent payer l`impôt sur leur revenu d`emploi, indépendamment de l`endroit où les services sont exécutés ou l`employeur est situé. Les non-résidents ne sont assujettis à l`impôt que sur leur revenu de source au Maroc. Les entreprises sont seulement en mesure d`embaucher des ressortissants étrangers après avoir prouvé qu`il n`y a pas de candidats locaux appropriés pour le travail. Cela se fait en obtenant un certificat de l`Agence nationale pour le développement de l`emploi et des compétences (ANAPEC), confirmant la non-disponibilité de tous les candidats marocains pour combler le poste offert au demandeur étranger. Les demandeurs doivent soumettre les documents suivants aux autorités diplomatiques et consulaires marocaines: le certificat négatif est la preuve que le nom commercial requis n`est pas déjà utilisé et qu`il peut être enregistré auprès du Registre du commerce. Il est délivré par l`OMPIC (Office marocain de la propriété industrielle et commerciale) et est valable pour un an. Après un an, les certificats négatifs qui n`ont pas été soumis pour inscription au registre du commerce seront annulés alors que les certificats négatifs qui n`ont pas été collectés seront annulés au bout d`un mois. Une fois inscrit au registre du commerce, le demandeur est tenu de faire deux publications: l`une dans le journal des mentions légales et l`autre au bulletin officiel dans un délai d`un mois à compter de l`inscription de la société. Pour les cartes d`immatriculation qui sont «pour des raisons professionnelles», les ressortissants étrangers doivent soumettre un contrat de travail approuvé par le ministère marocain de l`emploi, ainsi qu`un visa d`entrée au Maroc portant les mots «pour des raisons professionnelles». Les ressortissants étrangers souhaitant exercer une activité professionnelle sous licence doivent fournir un visa d`entrée marocain leur autorisant à pratiquer l`activité envisagée. Une succursale n`est pas reconnue comme une entité juridique distincte en vertu de la législation corporative marocaine. En tant que tel, il est tenu de nommer légalement un représentant pour agir en son nom au Maroc.

Les pouvoirs du représentant légal doivent être clairement définis par écrit et un notaire ou l`Ambassade/Consulat marocain dans le pays d`origine doit authentifier les signatures des fonctionnaires du siège social habilités à déléguer ces pouvoirs à l`administration locale Représentant. En outre, la succursale est assujettie à toutes les lois applicables à sa société mère étrangère.